Le Danemark veut réduire de 70% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

par 30 Août 2019Actualités, Numéro 40 commentaires

Une coalition de pays, dont la France, la Finlande, l’Italie mais aussi l’Éthiopie, le Chili ou encore le Mexique, ont pour but de supprimer toute utilisation de charbon de leur production d’électricité d’ici à 2030. Le Danemark fait partie de cette initiative, qui avait été présentée lors de la COP23 à Bonn.

Lilleholt, ancien ministre des énergies, utilités et du climat Danois, avait déclaré à cette occasion qu’« il n’est d’aucune utilité d’agir seul en relation avec cet agenda. Ce qui est vital, c’est qu’un grand nombre de pays prennent part (nda : à la coalition), pour que cela fasse une vraie différence internationale. Si le Danemark le fait seul (…), cela n’aura aucun effet sur le climat. Dans ce cas, nous montrons juste un bon exemple. Le gouvernement dirigé par Mette Frederiksen avait inscrit une réduction de 70% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 dans l’Agenda du Danemark. Dans un document intitulé « Une orientation juste pour le Danemark », des objectifs plus ou moins concrets tels que l’arrêt de la vente de toutes les nouvelles voitures diesel essence à partir de 2030, des objectifs de réduction contraignants pour l’agriculture, l’adoption d’un plan climat ou encore « renforcer la diplomatie verte du pays » sont présentés et expliqués.

Cependant, cet objectif s’annonce compliqué à atteindre pour le Danemark. En effet, d’après le journal Jyllands-Posten, il faudrait que le pays réduise à néant la totalité des émissions de gaz à effet de serre causés par l’agriculture, l’industrie et les transports en seulement dix années pour atteindre la réduction voulue. Le Danemark compte à son actif 3 centrales à charbon, et produit 0.11% des émissions de gaz à effet de serre totales de la planète. Mais le pays a déjà atteint un seuil de réduction de 35% de ses émissions en 2018, ce qui laisse espérer une réussite vis-à-vis des objectifs annoncés.

Alice